Cloque du pêcher

cloque  

Cloque du pêcher     

Description

La cloque est une maladie assez répandue. Elle doit son nom aux boursouflures que montrent les feuilles infectées. Elle s'attaque aux feuilles, aux jeunes pousses et parfois aux fruits qu'elle altère en surface. Les feuilles atteintes changent de couleur et deviennent généralement rouges ou vert pâle. Surtout, elles prennent un aspect tordu et enroulé puis s'épaississent et se boursouflent lorsque l'infection progresse.
L'évolution naturelle de la maladie est un brunissement des feuilles, qui se flétrissent et tombent de l'arbre à la fin juin ou début juillet. De plus les rameaux terminaux dépérissent, ce qui rend problématique le développement des fruits, l'année de l'infection, et le réduit l'année suivante. L'arbre devient plus fragile, et cette perte répétée des feuilles au printemps peut conduire à la mort de l'arbre après quelques années.

Cause de l'attaque 

Les spores du champignon Taphrina deformans, produites sur les feuilles infectées, sont capables de subsister toute une saison sous les écailles des bourgeons, et de s'y infiltrer au printemps suivant lors de leur ouverture. La primo-infection se produit donc lorsque les bourgeons foliaires, sortant de leur dormance, commencent à gonfler puis à s'ouvrir.
Un temps froid et humide pendant le développement des feuilles s'avère favorable à la prolifération.

Action préventive 

L'entretien régulier consiste à supprimer les fruits momifiés, à ramasser au sol les feuilles malades et à faire chaque année un bon apport de compost au pied de l'arbre.
Éviter les coupes et autres tailles car chaque plaie ouverte est susceptible, de façon générale, de fragiliser l'arbre vis-à-vis des parasites et maladies. Il existerait différents moyens de prévention 

Traitement :

Le traitement doit se faire à la fin de l'automne, une fois que toutes les feuilles sont tombées, et à la fin de l'hiver, avant l'ouverture des bourgeons. L'arbre doit être traité à la bouillie bordelaise .
Seuls les traitements préventifs sont efficaces. Les traitements effectués après l'ouverture des bourgeons, ou pendant l'été, sont inefficaces1. Une pluie lors de la pulvérisation ou immédiatement après, peut en limiter de beaucoup l'efficacité.

Traitement chimique :

une fois les feuilles déformées, un fongicide approprié, anticloque, peut être appliqué, mais son efficacité est souvent limitée

Traitement biologique :

au gonflement des bourgeons, puis en tout début d’épanouissement des fleurs, pulvérisez de la décoction de prêle, à titre préventif essentiellement. La bouillie bordelaise est acceptée en jardinage biologique, mais elle est plus préventive que curative.
Souvenez vous que pour la cloque du pêcher rien ne remplace le traitement préventif, le seul efficace contre ce champignon
  • Lorsque la cloque du pêcher a fait son apparition il est déjà trop tard
Que faire si la cloque a déjà fait son apparition ?
On peut simplement éviter la propagation de la cloque du pêcher.
  • Il faut alors retirer les feuilles touchées, supprimer les branches les plus atteintes et effectuer une nouvelle pulvérisation à base de bouillie bordelaise.

Autres solutions:  

 Voir astuces

 Rollandeau Philippe production

Print Friendly

Tagged: ,