Aleurodes (mouche blanche)

Aleurodes (mouche blanche)

Catégorie :Non classé



 

Les aleurodes, ou mouches blanches (Aleyrodoidea), forment une super-famille d’insectes de l’ordre des hémiptères.

Ces insectes minuscules (les adultes ont de 1 à 3 mm de long) sont très polyphages et s’attaquent à des centaines d’espèces végétales cultivées ou non, aussi bien en plein champ dans les régions chaudes que dans les serres dans les régions plus froides. Ils apprécient particulièrement lachélidoine, les fuchsias, les cucurbitacées, les solanacées (aubergines, tomates etc…).Ils causent des dommages importants dans de nombreuses cultures, notamment de plantes potagères, tant par les dégâts directs qu’il provoquent en se nourrissant sur les plantes, qu’en transmettant des maladies virales. Les aleurodes sont les vecteurs de plus d’une centaine d’espèces de virus phytopathogènes des genres BegomovirusCrinivirusCarlavirus et Ipomovirus .

Les aleurodes les plus connues sont l’aleurode des serres (Trialeurodes vaporariorum), l’aleurode du tabac (Bemisia tabaci) et l’aleurode floconneux des Citrus (Aleurothrixus floccosus).

Symptômes (s):

L’aleurode, qui s’échappe en nuage blanc lorsque l’on frôle les feuilles, sécrète un miellat qui accueille un champignon, la fumagine. On observe de nombreuses taches nécrotiques sur la face inférieure des feuilles. Celles- ci sèchent et tombent prématurément.

Evolution:

A long terme, la plante se couvre d’une pellicule noirâtre sur la face supérieure de ses feuilles. Il s’agit d’un champignon : la fumagine. La croissance de la plante en est freinée voire stoppée. Peu à peu, la plante s’affaiblit et meurt.

Terrain favorisant: 
Les lieux fermés tels que les serres, vérandas, châssis.
 
Confusions possibles:
Cochenilles
 
Plantes sensibles:
Plantes d’intérieur, de serre, potagères ou d’ornement
 
Lutte curative: 
Des moyens efficaces pour combattre la maladie ou le nuisible qui ronge votre plante.
 
Conseils de traitement:
Observez régulièrement le revers des feuilles de vos plantes cultivées ou hivernées sous serre ou en intérieur.
 

Traitement bio :

Vous pouvez facilement essuyer le miellat sur les feuilles des tomates et des concombres. Introduisez un prédateur des larves d’aleurodes, l’Encarsia formasa, sorte de petite guêpe, dans les serres et vérandas. Traitez avec un insecticide à base de pyrèthre ou avec du purin d’ortie.

Traitement chimique :

Afin d’éradiquer l’aleurode, utilisez un insecticide systémique anti-aleurode (selon autorisation). Ce produit, véhiculé par la sève, empoisonne les insectes et leurs larves. Il faut traiter en dehors des périodes de floraison pour ne pas nuire aux abeilles et aux autres insectes butineurs.

Méthodes douces :

Installez des pièges gluants dans les serres et vérandas pour capturer les aleurodes et vous rendre compte de la taille de la colonie. En cas d’invasion, référez-vous aux conseils de traitement curatif.  Voir astuces





Rollandeau Philippe production

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

C’est le moment !

  • Pensez aux plantations de fruitiers
  • C'est la saison des bisannuelles
  • Destockage pépinière (me consulter)

Personnalisez vos photos

Rechercher

Actualité

  • Pensez aux plantations de fruitiers
  • C’est la saison des bisannuelles
  • Destockage pépinière (me consulter)
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux